Savoir et faire, mais pas seulement

C’est avec grand plaisir que j’accueille aujourd’hui Grégory, auteur du blog Deviendra grand, que je vous avais déjà présenté dans un article précédent. Dans cet article invité, il nous explique comment aller au delà de « savoir » et « faire ». Tout un programme ! Bonne lecture.

Durant ma carrière professionnelle, j’ai forcément acquis des connaissances qu’on ne m’avait pas enseignées à l’école. Cela semble plutôt normal. Il y a cependant 2 choses qu’on ne m’avait pas apprises. Il m’a fallu les apprendre sur le tas, les découvrir. Alors qu’elles sont essentielles.

La première, c’est que toute activité professionnelle peut se résumer à 2 verbes : savoir et faire.

En cherchant bien, on doit pouvoir trouver des professions où savoir et faire ne suffisent pas. Et avec un peu d’imagination, on doit pouvoir trouver d’autres verbes que ces deux-là : être (aimable, serviable, …), avoir (des contacts, de l’information, …), …

Mais je pense que savoir et faire constitue le « cœur de métier » de chaque profession.

La deuxième, c’est que savoir et faire peuvent être combinés de diverses façons.

Savoir

Il y a bien sur « savoir ».

Tout commence par là. Par l’acquisition d’un savoir, par la formation. Avant de faire, il faut savoir, il faut apprendre.

D’ailleurs, l’école n’est pas la seule façon d’apprendre : on peut apprendre seul, en autodidacte et sur le tas, grâce à des livres ou des blogs. Ou bien encore avec l’aide de son voisin ou, mieux, d’un mentor.

Faire

Il y a aussi « faire ».

C’est la 2° étape : après l’acquisition d’un savoir, on passe à la phase pratique. On met son savoir en œuvre. On réalise et on produit.

Un savoir sans mise en pratique est inutile et n’est que perte de temps.

Savoir-faire

Au fur et à mesure qu’on met son savoir en œuvre, qu’on agit soi-même, on apprend de nouveau. On améliore son savoir-faire : le jugement devient plus sur et l’analyse plus pertinente, le coup d’œil est acéré, les mains gagnent en dextérité, le geste en rapidité. On produit mieux et plus vite.

C’est un deuxième savoir, qui accumule et bonifie les heures de pratique.

Faire-savoir

Souvent, on s’arrête là : savoir, faire et savoir-faire. Moi le premier, et pendant très longtemps. Grave erreur !

Savoir et faire peuvent et doivent se combiner d’une 4° façon : le « faire-savoir ».

Communiquer sur ses actions, ses réussites et ses compétences. Travailler sa réputation.

Une autre façon de faire-savoir, peut-être plus noble, est d’enseigner soi-même, de partager son savoir et son savoir-faire.

C’est une activité de communicant, de publicitaire, de marketing. Ô combien importante car elle profite à tout le monde :

  • le salarié, qui ne se rend pas indispensable (personne ne l’est) mais qui augmente le coût de son remplacement ;
  • l’entrepreneur, qui attire à lui des prospects et des clients ;
  • le client, qui est plus confiant dans sa recherche et son choix d’un prestataire.

En tant que salarié classique, suite à l’intégration de mon équipe par une autre, capitaliser mon savoir-faire et travailler mon faire-savoir m’a permis de mieux m’intégrer dans cette nouvelle équipe et de faire valoir mes compétences et ma plus-value.

Conclusion

Un bonus, un verbe supplémentaire : recommencer ! Le monde est en constante évolution, de nouvelles technologies, méthodes, procédures, techniques, … arrivent tous les jours. Vous vous devez de les maitriser.

Ne cessez jamais d’apprendre et de pratiquer, puis de capitaliser vos savoir-faire et faire-savoir..

Crédit photo: wan fauzan


16 Comments

Catia95 on 3 décembre 2010 at 13 h 51 min.

Tiens tu as invité sur ton blog un bloggeur que je suis réguliérement :)
Article sympa et je suis 200 % d’accord qu’il ne faut jamais cesser d’apprendre,je compte moi même apprendre quelques domaines en autodidacte (bonne résolution pour 2011^^).
On peut aussi dire que vous appliquez ces 4 verbes en tenant vos blogs sur le DP,vous apprenez de vos lectures,vous les mettez en pratique personnellement ,vous améliorez et élargissez vos connaissances au fur et à mesure et enfin vous partagez vos expériences et conseils avec vos lecteurs pour qu’à leur tour ils s’améliorent !:)

Répondre

Grégory on 3 décembre 2010 at 14 h 31 min.

@ProLire: Un grand merci de bien avoir voulu m’accueillir pour ce qui est mon tout premier article invité. Et ça me fait d’autant plus plaisir que 1/ j’apprécie tout particulièrement ton blog et 2/ ton accueil fut réellement chaleureux.

@Catia: Merci ! Effectivement, je ne le dit pas dans cet article mais ce processus ne s’applique pas que dans le monde professionnel. Ça marche aussi très bien pour sa vie privée, ses loisirs, … et tout particulièrement pour le DP.

J’apprécie tout particulièrement ton commentaire car il montre que notre démarche (à nous autres, blogueurs, de bloguer) est reconnu et utile à nos lecteurs.

On l’espère, tu le confirmes, on apprécie.

Répondre

fabrice on 4 décembre 2010 at 12 h 17 min.

@Catia95 : As-tu un blog pour nous partager tes connaissances en DP ? Quels sont les domaines que tu comptes apprendre en autodidacte ?

@Grégory : Tout le plaisir est partagé. Pour les retours que je t’ai fais avant la publication (image, formatage etc…), c’est juste essayer de retransmettre des remarques qu’on m’avait faîtes précédemment dans ce type d’exercice. Je te souhaite de poursuivre dans cette voie et d’utiliser ton faire-savoir sur d’autres blogs. Je pense que cela aide assurément à devenir grand ;)

Répondre

DavidB_riche-et-heureux.fr on 3 décembre 2010 at 23 h 01 min.

J’aime bien aussi : un article court, clair et concret, la zénitude te guette… ;-)

Répondre

Jérôme on 6 décembre 2010 at 2 h 41 min.

C’est une excellente manière de voir les choses. Je ne peux qu’approuver tout ce que tu as écrit :-)
Bel article ;-)

Répondre

Catia95 on 7 décembre 2010 at 11 h 59 min.

Bonjour Fabrice

Pour répondre à tes questions,non je n’ai pas de blog,ca ne fait que quelques mois que je m’intéresse sérieusement au DP donc pour le moment j’accumule le maximum de connaissances sur le sujet via les blogs et bouquins et qui sait peut être qu’un jour je me lancerais à mon tour !:)
Ca me tenterait bien car la communauté des blogueurs en DP est vraiment sympa et diversifié.

Concernant mes futures auto-formations,je pense notamment à l’anglais,dévelloper ma créativité en m’initiant au dessin,écriture,loisirs créatifs .

Et au niveau professionnel mais à trés trés long terme devenir une experte dans mon secteur (à savoir la comptabilité-gestion ,je continues à passer des examens en candidat libre mais j’aimerais avoir la vision la plus large possible du métier en apprenant certaines branches par moi-même).
Je ne sais plus dans quel blog j’ai lu qu’il fallait 10 000 heures ou dix ans pour devenir un expert donc c’est un challenge trés ambitieux mais comme on le sait plus le challenge est ambitieux plus notre vie s’améliore globalement.Le seul frein serait la motivation sur la durée mais l’important c’est le chemin à parcourir et les satisfactions qui en découleront (avec sans doute des promotions ,un taf plus valorisant et mieux rémunéré,moins de risque de monotonie car on aprend en permanence) plus que l’objectif final qui procure certes une satisfaction de l’objectif atteint mais qui est plus fugace ..

Ouh la tu m’as posé de simples questions et je t’écris un roman. :) Il faudrait vraiment que je pense à créer un blog ^^…

A+

Catia

Répondre

fabrice on 7 décembre 2010 at 12 h 15 min.

@Jérôme : C’est Grégory qu’il faut féliciter :)

@Catia95 : Merci de nous faire découvrir un peu plus qui tu es. Si tu lis « la semaine de 4 heures », tu pourras aussi avoir un point de vue un autre point de vue sur la notion d’expert. Pour résumé (de mémoire), en lisant 3 livres de référence sur un sujet donné, tu as déjà plus de connaissances que la majorité de la population et tu peux t’auto-proclamer « expert » et transmettre ton savoir. C’est peut être exagéré, mais l’idée c’est que parfois (en particulier pour les blogs), le mieux c’est de se lancer tout de suite plutôt que de ce dire « un jour » …
Enfin. A toi de voir. Mais en tous cas, cela sera certainement un plaisir de te lire.

Répondre

Catia95 on 8 décembre 2010 at 14 h 01 min.

Merci Fabrice :)
Concernant l’expertise,je pense que ce que tu dis est valable dans certains domaines exemple l’apprentissage de la couture,d’un instrument de musique par contre dans le domaine pro et en particulier dans mon domaine il y a beaucoup de branches comme la fiscalité,social,droit ,gestion etc donc il me faudra plus de trois bouquins pour être une experte :)

Pour le blog je me lancerais peut être,je suis une littéraire en plus :)ce qui me bloque c’est que je me demande si j’arriverais à être assez rigoureuse pour poster réguliérement et faire vivre le blog et je n’ai aucune connaissance dans la création de blog.Dons si tu as quelques conseils je suis preneuse .

A +
Catia

Répondre

Grégory on 9 décembre 2010 at 15 h 11 min.

@DavidB: je me suis inspiré du style du maître des lieux …

@Fabrice: J’ai pris tes remarques et conseils de façon constructive, comme un retour de ton expérience et un échange de bons procédés. J’ai apprécié.

@Jérome: Merci !

Répondre

Johann on 9 décembre 2010 at 16 h 43 min.

Très interessante cette approche, je rajouterai même un autre savoir en complément qui est le « savoir faire-faire » utile pour les grand manager. Tout simplement savoir déléguer et savoir diriger son équipe. Le cocktail faire-savoir et le savoir faire-faire sont des compétences a développer chez les managers.

Répondre

Grégory on 9 décembre 2010 at 20 h 07 min.

@Johann: Pas bête du tout, la compétence « savoir faire-faire » ! J’adore … Et pas besoin d’être manager ou responsable d’équipe pour en profiter et faire bon usage …

Merci !

Répondre

fabrice on 11 décembre 2010 at 17 h 25 min.

@Catia95 : oui tu as certainement raison. Ceux qui affirment cela veulent simplement démontrer que la notion d’expert est relative, et qu’il ne faut pas attendre indéfiniment d’être « expert » dans un domaine de peur de se lancer.

Pour ce qui est des conseils pour bloguer, je ne pense pas être « expert » ;) dans le domaine pour pouvoir t’en donner. Les premières étapes sont de choisir un thème qui tient à coeur, et d’observer ce qui se fait sur les blogs, puis de fouiller sur internet pour comprendre comment faire la même chose (trouver un hébergement, installer WordPress etc…)

@Johann : sympa pas ton idée. Savoir déléguer, ce n’est pas un « savoir-faire » ?

Répondre

Livret A on 14 décembre 2010 at 19 h 12 min.

Bravo à toi et à Grégory pour cet excellent article :)

Répondre

Grégory on 15 décembre 2010 at 7 h 24 min.

@Livret A: Merci !

Répondre

Nona Mills on 22 décembre 2010 at 21 h 42 min.

C’est une excellente manière de voir les choses. Je ne peux qu’approuver tout ce que tu as écrit :-) Bel article ;-)

Répondre

Bourse en ligne on 17 novembre 2011 at 15 h 05 min.

Complètement d’accord, apprendre est un besoin pour l’être humain en général, et il est important de toujours avancer en apprenant des choses tout au long de sa vie.

Répondre

Leave Your Comment

Your email will not be published or shared. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>