Et si ce jour était le dernier ?

Voici une petite question à se poser de temps en temps. Et si ce jour était le dernier à vivre ? Qu’on le veuille ou non, c’est une réalité qui frappera tout le monde un jour ou l’autre. En se posant cette question le matin, cela peut aider à mettre des priorités dans ses objectifs de la journée.

C’est magique de se lever le matin, et de disposer d’un nombre d’heure à utiliser comme on le souhaite. C’est dommage de perdre du temps inconsciemment sur des tâches de faible valeur (par exemple : regarder la télévision). On peut très bien chercher à se distraire, mais autant que cela soit d’une manière consciente, dans un créneau horaire dédié spécifiquement à cela. Souvent on n’oublie ce don de la nature et on a vite tendance à remettre des tâches importantes à plus tard en se disant qu’on aura le temps à ce moment là.

Dans un esprit moins morbide, Brian Tracy dans son livre Avalez le crapaud évoque une idée pour se mettre la pression et se concentrer à la réalisation des tâches importantes. Il s’agit faire comme si on part en vacances le soir même, à condition de bien laisser en ordre ses projets en cours. Avec l’urgence de la fin de journée qui approche, on peut réaliser ce qui doit être absolument fait, décider de supprimer le superflu et déléguer certaines tâches.

Alors, quelles sont les tâches importantes à accomplir avant ce soir ? Terminer la rédaction ce livre que je me suis promis d’écrire depuis des semaines ? Contacter les proches que je délaisse pour leur témoigner mon affection et mon bonheur de les connaître ? A chacun d’agir au mieux, selon sa conscience.

Crédit photo: James Jordan


6 Comments

Olivier on 26 novembre 2010 at 11 h 12 min.

Bon pour une fois je ne suis pas d’accord avec un de tes articles. A la question « et si c’était le dernier jour de votre vie ? » je préfère cette question « Et si c’était le premier jour du reste de votre vie ? ».

Je trouve que prendre chaque jour comme le dernier est hyper paralysant. Quand on veut accomplir quelque chose d’important pour sa vie, on sait que cela ne se fera pas en un jour. Pour accomplir un projet je trouve que cette phrase ne sert à rien. En revanche, pour prendre conscience du lien qui nous unit aux autres et qui n’est pas éternel, là je trouve la phrase plus pertinente.

« Le premier jour du reste de votre vie » est pour moi beaucoup plus positif et stimulant. On est dans une démarche de semer pour récolter. Les choses nécessitent du temps pour s’accomplir (J’ai l’impression de parler comme Mohamed de http://www.semeunacte.com ;-)

Répondre

prolire on 26 novembre 2010 at 12 h 23 min.

Pas de soucis sur le fait que tu ne sois pas d’accord, c’est enrichissant d’avoir des points de vue différents. D’ailleurs ta question est très intéressante. Je n’avais pas envisagé le problème sous cet angle.
Après, je me demande laquelle permet de plus lutter contre la procrastination. Si on se dit qu’aujourd’hui est le premier jour du changement, et si on se rend compte que ses objectifs quotidiens ne seront pas atteints, on peut se dire que demain sera à nouveau le premier jour… non ?

Répondre

Catia95 on 26 novembre 2010 at 15 h 53 min.

Je trouve ta question pertinente et à se poser en effet de temps à autre.Ca permet de se motiver pour faire les choses qui nous tiennent vraiment à coeur et nous permettent d’évoluer au lieu de s’éparpiller et de finalement ne rien faire de constructif.Mais bien sûr dans le cadre d’un projet à long terme elle est moins appropriée car comme dit Olivier un projet nécessite du temps pour porter ses fruits ,mais pour lutter contre la procrastination dans certains domaines notamment affectif ca peut être en effet une bonne technique.

Répondre

DavidB_riche-et-heureux.fr on 26 novembre 2010 at 22 h 52 min.

Je suis d’accord avec Olivier : de toute manière si ce jour était le dernier on ne ferait sûrement pas ce qui était prévu ce jour-là, quel que soit l’ordre. ;-)

Répondre

Grégory on 3 décembre 2010 at 15 h 26 min.

Je suis pas trop fan de ce genre de question.

Pour moi, la réponse serait clairement de tout envoyer c***r et de vivre juste pour le plaisir facile et immédiat. Aucune perspective …

Je préfère nettement celle d’Olivier qui ajoute de la perspective et du balancement entre le plaisir et l’investissement sur le long terme.

Répondre

fabrice on 4 décembre 2010 at 12 h 09 min.

@Gégory : Je comprend ta réaction. C’est vrai que la question est un peu brutale et dans cette situation, on laisserait certainement tout tomber.
En fait, je le voyais plus comme un moyen de se mettre une deadline forte et d’aller à l’essentiel, ne pas perdre son temps à du superflu, comme par exemple surfer sur internet sans objectif précis.

Répondre

Leave Your Comment

Your email will not be published or shared. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>